Les ateliers du Quartier Métisseur ☀️

ATELIER D’ÉCRITURE
Intervenante : Catherine Schmoor
Tarif : 15€ par personnes et par session
14h00 à 17h00
17 Octobre – 14 Novembre – 12 Décembre
Atelier de 3 à 12 personnes. Adolescents et adultes.

Contacts :  📞 0626940672 📧catherine.schmoor@laposte.net

LIBÉRER SON INFORMATIQUE
Intervenant : Éric Bouhana

Tarif : Prix libre
14 Novembre de 9h00 à 12h00.
Tout public avec l’envie d’apprendre et de comprendre un peu comment marche un ordinateur ou simplement envie de mettre de l’éthique et de la sécurité dans votre ordinateur.
Contacts : 📞 0660641203  📧Contact@ebii.fr

ATELIER CUIR’ÉCUP
Intervenant : Éric Perrin
Tarif : 25 € par personne
28 Octobre de 14h30 à 17h30.
Animation tout public (à partir de 6 ans). Groupe de 4 à 5 personnes (distance de sécurité et gestes barrières respectés).
Contacts : 📞 06 95 80 31 98  📧cuirsettalents@gmail.com

CRÉATION D’UN CLIP MUSICAL
Intervenante : Marie Rubens
Tarif : 270 € les 10 jours
10h00 à 18h00
Du 26 au 28 Octobre – du 27 au 29 Décembre – du 8 au 10 Février – Restitution le 6 Mars.
Présentation du projet lundi 14 Septembre à 19h ( pendant le marché du QM ).
Atelier limité à 10 personnes. Tout public, tout âges.

Contacts : 📞 0688320748 📧marie.rubens@gmail.com

ATELIER DANSE CONTEMPORAINE
Intervenante : Youmi Bazoge
Tarif : 12€ par personnes
17 octobre – 7 Novembre de 15h00 à 17h00.
Atelier limité à 10 personnes.
Tout public, tout âges. 

Contacts : 📞 0643168307 📧youmi.paco@hotmail.fr 

ATELIER DANSES TRADITIONNELLES
Intervenant : Youmi Bazoge et Camille Stimbre
Tarif : 12€ – Tous âges
14 octobre / 11 novembre / 16 décembre de 18h à 20h

Contacts: 📞 0643168307 / 0629875847
youmi.paco@hotmail.frkmillestimbre@gmail.com

CERCLE DE CHANT
Intervenant : Clothilde Durieux
Tarif : 200 € – ados- adultes
Un lundis sur deux de 19h30 à 21h
21 septembre / 5 octobre / 2 – 16 – 30 novembre / 14 décembre / 11 – 25 janvier / 22 février / 8 – 22 mars / 5 avril / 3 – 17 mai / 7 – 21 juin

Contacts :   📞 06 75 79 21 24 / 04 74 62 37 97
clothilde.clo@gmail.com

Vivre en Haut Beaujolais

VHB C’EST UNE ASSOCIATION D’HABITANTS

VHB est une association créée par des habitants et pour
tous les habitants de la Haute Vallée d’Azergues et du
Haut-Beaujolais. Animée par une équipe de bénévoles
et de professionnels, l’association propose des activités,
des services, accueille-informe-oriente et accompagne
des projets individuels ou collectifs.
Le fonctionnement de VHB repose sur l’accueil,
l’itinérance, la participation des habitants, le bénévolat
et l’ouverture à tous.
L’association est gérée par un conseil d’administration
réunissant habitants et élus et par un comité de
présidence de 6 habitants en 2019.

Siège social, secrétariat et  accueil VHB Deux-Grosnes : 327 Montée des Esses  MONSOLS 69860 DEUX-GROSNES  Tél : 04 74 04 73 87     mail : secretariatvhb@orange.fr

Accueil VHB Lamure sur Azergues : 516 rue centrale 69870 LAMURE SUR AZERGUES Tél : 04 74 68 56 50

Plaquette de présentation de VHB

Site du centre social VHB

Attestation numérique de déplacement

L’attestation numérique de déplacement dérogatoire est en ligne depuis 8h ce lundi 6 avril. Après un premier week-end d’avril marqué par un relâchement du confinement observé et regretté par les autorités et par des membres du personnel médical, la nouveauté annoncée par le ministre de l’Intérieur le 2 avril dernier est bien arrivée. Si vous avez imprimé en multiples exemplaires la version papier, pas de panique ! Celle-ci reste totalement valable.

Il est désormais possible de présenter votre attestation de déplacement pour toute sortie sur papier ou directement sur votre smartphone en cas de contrôle. Une fois les champs remplis, un QR Code est généré. C’est ce code que scanneront les forces de l’ordre lors des contrôles.

Attention, seuls les QR Codes obtenus sur le site du ministère de l’Intérieur seront valables. Ce système de QR Code obtenu à la fin de la rédaction du formulaire (vous devrez indiquer votre identité, le motif de votre sortie et l’heure de sortie) permettra aux forces de l’ordre de le scanner directement avec leur appareil et ainsi d’effectuer le contrôle en respectant les règles de distanciation sociale. Vous pouvez retrouver toutes les informations pratiques pour remplir votre attestation numérique ou sur papier ci-dessous.

Attestation de déplacement numérique sur smartphone : où télécharger le QR Code ?

L’attestation de déplacement dérogatoire est en ligne depuis 8h ce lundi 6 avril. Pour créer votre attestation numérique, il suffit de cliquer sur le lien ci-dessous :

Créer une attestation numérique de déplacement

Comment ça marche ? Une fois arrivé sur la page en cliquant sur le bouton ci-dessus, vous allez pouvoir entrer les champs requis :

  • Remplir les champs relatifs à votre identité (prénom, nom, date de naissance, lieu de naissance).
  • Indiquer votre adresse, ville et code postal.
  • Cocher le motif de sortie.
  • Indiquer la date de sortie.
  • Enfin, mettre l’heure de votre sortie. De base, le formulaire indique l’heure actuelle mais vous pouvez la modifier.

Puis, appuyez sur le bouton “Générer mon attestation”. Une attestation au format PDF est alors générée et téléchargée et est accompagnée d’un QR Code en 2e page qui pourra être scanné par les forces de l’ordre en cas de contrôle, directement sur votre smartphone. Avec un tel dispositif, les forces de l’ordre pourront scanner le code avec leur propre appareil et éviter tout contact.

EDUCATION NATIONALE : Epreuves du brevet, du baccalauréat, du BEP et CAP

Le ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse a annoncé ce jour que l’ensemble des épreuves du diplôme national du brevet et du baccalauréat général, technologique et professionnel seront validées à partir des notes du livret scolaire, à l’exception de l’épreuve orale du baccalauréat de français qui est maintenue.

Pour les élèves de troisième : le diplôme national du brevet sera obtenu à partir de la moyenne des notes que l’élève aura eues durant les trois trimestres de l’année de troisième à l’exception des notes obtenues pendant le confinement dans les disciplines concernées.

Pour les élèves de première :
◦ concernant les épreuves anticipées de français, la note de l’épreuve écrite du
baccalauréat de français sera la moyenne des notes obtenues par l’élève tout au long de l’année dans cette discipline hors les notes obtenues lors de la période de confinement.
L’épreuve orale du baccalauréat de français sera passée dans les conditions prévues, à la fin du mois de juin et au début du mois de juillet, sur la base d’une liste d’au moins 15 textes en voie générale, et 12 textes en voie technologique, qui sera validée par le professeur ;
◦ concernant les épreuves communes de contrôle continu : l’histoire-géographie, les langues vivantes, les mathématiques en filière technologique ne donnent pas lieu à une évaluation. Dans ces disciplines, la moyenne qui sera retenue pour le baccalauréat sera l’addition de la note obtenue aux épreuves communes passées cette année et celles qui seront passées en classe de terminale.
L’épreuve portant sur l’enseignement de spécialité qui n’est pas poursuivi en terminale et l’épreuve d’enseignement scientifique sont validées par les notes obtenues durant toute l’année par le candidat dans ces deux disciplines à l’exception des notes obtenues pendant le confinement.

Pour les élèves de terminale :
◦ pour les élèves de terminale générale et technologique, l’ensemble des épreuves sont validées par la note obtenue dans les disciplines concernées durant les trois trimestres de l’année de terminale à l’exception des notes obtenues pendant la période de confinement.
▪ Les notes des épreuves déjà passées en première sont gardées ;
▪ Les mentions sont maintenues ;
▪ Un jury d’examen des livrets arrêtera les notes définitives. Ce jury étudiera les livrets scolaires pour, le cas échéant, valoriser un engagement, les progrès des élèves, garantir l’équité entre les candidats, et vérifier, c’est un point important, l’assiduité des candidats ;
▪ Les candidats ayant obtenu entre 8 et 9,9 pourront passer des oraux de rattrapage dans les conditions actuelles ;
▪ Sur décision du jury d’examen, et après étude des livrets scolaires, certains candidats seront autorisés à passer le baccalauréat à la session de septembre.

Pour les élèves de lycées professionnels, les épreuves de BEP, de CAP et de
baccalauréat professionnel sont validées sur la base du contrôle en cours de formation déjà passées et du livret scolaire. Ils sont eux aussi attribués par un jury d’examen, présidé dans chaque académie par un universitaire. Ce jury s’assure de l’harmonisation des notations et de l’égalité de traitement des candidats. Chaque livret scolaire, chaque situation individuelle sera examinée.

NB : Un questions/réponses, régulièrement mis à jour, est mis en ligne afin de répondre à toutes les questions que les élèves, leurs familles et les professeurs sont susceptibles de se poser.

Garde d’enfants pour les particuliers employeurs

Les particuliers employeurs pourront faire les démarches nécessaires afin de donner accès à leur assistant maternel et garde d’enfant à domicile à l’activité partielle.
La mise en place de l’activité partielle par le Gouvernement leur permet d’être
indemnisés et de conserver leur contrat avec les parents employeurs pendant toute la durée de la crise, qui met en danger leur activité :
◦ Soit parce que les parents décident de ne plus leur confier la garde de leur enfant ;
◦ Soit parce que l’assistant maternel ne peut plus accueillir les enfants pour des raisons indépendantes de sa volonté. Un membre de leur famille est à risque de développer une forme grave de Covid-19 en raison de son état de santé, ou l’enfant qui devrait être accueilli présente des symptômes ou est lui-même en contact d’une personne malade ;
◦ Soit parce qu’ils exercent habituellement dans une maison d’assistants maternels (MAM) accueillant plus de 10 enfants : pour ces MAM, l’accueil a été suspendu par décret pour limiter la propagation du virus.

Les particuliers employeurs qui souhaitent recourir à l’activité partielle garantiront 80% du salaire net de leur salarié et ne pourront verser un montant inférieur au montant minimal prévu par la convention collective. Le montant versé aux assistants maternels et salariés de particuliers employeurs au titre de l’activité partielle sera ensuite remboursé au particulier employeur. Il est recommandé aux parents employeurs d’attendre la mise à disposition du formulaire d’indemnisation exceptionnelle sur le site Pajemploi (URSSAF) pour procéder à leur déclaration de la période du mois de mars. Il est demandé aux parents qui le peuvent de continuer à rémunérer leur assistant maternel, même pour les heures non travaillées.

Personnes en situation de handicap

A compter de ce jour, les conditions de sortie pour les personnes en situation de handicap et leur accompagnant sont assouplies pour accompagner les personnes en grande difficulté au regard de leurs troubles du spectre de l’autisme, déficience intellectuelle, déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, troubles psychiques. Cet assouplissement doit s’accompagner
d’un strict respect des gestes barrière impératifs pour la sécurité sanitaire de tous.

Pour les personnes en situation de handicap domiciliées chez elles, leurs parents ou leurs proches : leurs sorties, soit seules soit accompagnées, en voiture ou non, ne sont pas limitées à une heure, ni contraintes à un kilomètre du domicile (pour permettre notamment d’aller dans un lieu de dépaysement), ni régulées dans leur fréquence et leur objet, dès lors que la personne ou son accompagnant justifie aux forces de l’ordre d’un document attestant de la
situation particulière de handicap ;

S’agissant des déplacements d’un tiers professionnel ou non pour la prise en charge de personnes en situation de handicap, le déplacement entre dans le cadre des déplacements pour assistance à personnes vulnérables, sans condition de durée ou de distance ;

NB : cette mesure ne fait pas l’objet d’une attestation dédiée, mais consigne est donnée aux préfets et aux forces de l’ordre d’une prise en compte spécifique. Il faut donc toujours pour autant remplir et avoir l’attestation habituelle dérogatoire de déplacement.

Cette mesure vient en complément des mesures prises pour tenir compte des besoins spécifiques des personnes en situation de handicap, comme l’attestation disponible en ligne facile à lire et à comprendre (FALC) et le fait de ne pas exiger des personnes aveugles ou malvoyantes d’attestation, sous condition de présenter une carte d’invalidité ou un document
justifiant d’un tel handicap.

Mesures économiques pour les entreprises

Emploi et économie
• Concernant l’ordonnance n° 2020-323 du 25 mars 2020 portant mesures d’urgence en matière de congés payés, de durée du travail et de jours de repos :
◦ chaque secteur d’activité concerné par ces dérogations fera l’objet d’un décret, dont la validité sera définie sur une période strictement limitée aux besoins du secteur et à ceux de la Nation. Chaque décret tiendra compte de la nature des activités à réaliser et permettra de préserver la santé des travailleurs durant cette période exceptionnelle ;

chaque décret soit soumis à la Commission nationale de la négociation collective, de l’emploi et de la formation professionnelle (CNNCEFP), a minima dans un délai 24 heures avant sa publication, compte tenu de l’exceptionnalité de la situation ;
◦ l’ordonnance adoptée mercredi en Conseil des ministres instaure une obligation pour l’employeur, si les dérogations en matière de durée du travail sont utilisées, d’informer d’une part le Comité social et économique (CSE) et d’autre part les services de la DIRECCTE.

Le décret n°2020-325 du 25 mars 2020 relatif à l’activité partielle :
◦ supprime le reste à charge pour les entreprises en cas d’activité partielle pour les rémunérations inférieures à 4,5 SMIC ;
◦ assouplit la procédure de dépôt des demandes d’activité partielle, en permettant à l’employeur de disposer d’un délai de deux mois pour consulter le comité social et économique et transmettre son avis à l’administration. L’employeur pourra adresser sa demande dans un délai de 30 jours à compter du placement des salariés en activité partielle lorsque la demande est justifée par le motif de circonstances exceptionnelles ;
◦ ramène le délai d’acceptation tacite des demandes d’autorisation préalable de 15 à 2 jours jusqu’au 31 décembre 2020.
• Une cellule d’experts exclusivement dédiée à formuler des préconisations concrètes, par secteur ou par métier, pour poursuivre l’activité de l’entreprise tout en préservant la santé des salariés a été mise en place. Ces experts produiront environ 15 fiches pratiques seront produites, en lien avec les secteurs concernés, dans les 10 jours. Le ministère du Travail et
de l’Emploi a mis en ligne ce jour une plateforme  où les fiches seront progressivement publiées et régulièrement mises à jour. Une fiche pratique générale et intersectorielle, mettant en avant les principales recommandations est déjà disponible. L’ensemble des fiches
sera publié au plus vite, dont :
◦ Les activités du secteur agricole et agroalimentaire ;
◦ Les activités relevant des secteurs autorisés à titre dérogatoire à recevoir du public (arrêté du 14 mars modifié) ;
◦ Les activités de surveillance et sécurité ;
◦ Les activités de propreté ;
◦ Les crematorium/funerarium ;La distribution de carburant et chaîne aval automobile (réparation/ nettoyage intérieur…) ;
◦ La maintenance avec risque sanitaire (plombiers, ventilation, etc.) ;
◦ Les cuisiniers ;
◦ L’aide à domicile et les services à la personne ;
◦ Les ambulanciers ;
◦ Les métiers de bouche (boulangers…) ;
◦ La logistique (une fiche à destination des chauffeurs-livreurs a été publiée ce jour) ;
◦ Les activités de banque et d’assurance.
NB : Beaucoup d’entreprises ou de secteurs ont déjà travaillé pour adapter l’organisation du travail à ces mesures. Certaines branches professionnelles ou secteurs d’activité ont également publié des guides préconisant les mesures les plus adaptées à ce contexte, pour assurer la continuité de
l’activité tout en assurant la protection des salariés. Les organisations qui sont en cours de rédaction de préconisations (qu’elles couvrent ou non les activités mentionnées ci-dessus), sont invitées à adresser leurs travaux, afin de mieux coordonner les actions mises en œuvre :
intefp.taskforce-covid19@travail.gouv.fr.

 

SIGNATURE DE LA CHARTE DU JUMELAGE

La Charte du jumelage entre Lamure sur Azergues et Musson a été signée le 25 janvier 2020 dans la salle du Conseil Municipal de Musson.

Sylvie GUILLAUME (bourgmestre de Musson) et Bernard ROSSIER (maire de Lamure sur Azergues).

Le Conseil Municipal de Musson et les représentants de la Municipalité de Lamure sur Azergues.

Conseil Municipal des Jeunes

CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES

COMMUNE DE LAMURE SUR AZERGUES

Le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) est ouvert aux jeunes Lamuriens âgés de 10 ans (CM1 et CM2) à 18 ans. Les jeunes conseillers sont élus pour 2 ans. 

 

    Règlement intérieur

    1°) MISE EN OEUVRE DU CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES (CMJ)

    ARTICLE 1 : OBJECTIFS

    1 – Permettre aux jeunes de LAMURE SUR AZERGUES d’évoluer au sein de leur village en les aidant à devenir des citoyens responsables et à participer à la vie de leur commune.

    2 – Permettre aux jeunes élus de s’impliquer dans la vie de leur commune.

    3 – Prendre en compte la parole des jeunes conseillers.

    4 – Sensibiliser les jeunes à la citoyenneté.

    ARTICLE 2 : MISE EN PLACE

    La création du Conseil Municipal des Jeunes se fait en vertu de la loi du 6 février 1992 qui prévoit que « les conseils municipaux peuvent créer des comités consultatifs sur tout problème d’intérêt communal, et comprenant des personnes qui peuvent ne pas appartenir au conseil municipal ».

    Le CMJ sera présidé par le Maire ou par l’un des membres du Conseil Municipal.

    Il sera soutenu par la commission jeunesse du Conseil Municipal.

    ARTICLE 3 : ROLE DE LA COMMISSION JEUNESSE

    La commission jeunesse est un groupe d’élus et de citoyens de la commune chargés de veiller au bon fonctionnement du CMJ. Son rôle :

    – suivre la vie du CMJ, donner son avis sur son évolution et son déroulement;

    – faciliter la mise en œuvre des projets et des actions;

    – veiller au respect du règlement intérieur.

    Sa composition est remise en cause à chaque nouvelle élection municipale.

    ARTICLE 4 : BUDGET

    Le budget de fonctionnement du CMJ sera pris sur le budget de la commune.

    Il sera composé de 2 parties :

    -Budget global : frais de fonctionnement et des quelques projets récurrents. Ces frais seront pris en charge par la commune.

    -Budget pour projets spécifiques dont le montant est variable. Si les projets naissent en cours d’année, ils ne seront donc pas inscrits dans le budget primitif et devront être examinés par le conseil municipal.

    ARTICLE 5 : COMPOSITION DU CMJ

    Le CMJ de LAMURE SUR AZERGUES se composera au maximum de 14 conseillers lamuriens. 4 seront issus de l’école primaire (CM1 et CM2), 6 seront issus du collège et 4 seront issus des lycées ou autres établissements scolaires assimilés extérieurs ou non à la commune. Si aucune liste de 6 candidats ne peut se constituer au collège, une liste de 4 candidats (2 filles, 2 garçons) sera autorisée à se présenter.

    La parité filles/garçons sera respectée pour chaque tranche d’âge.

    Si moins de 14 jeunes se portent candidats, les élections seront maintenues à partir de 8 candidats. En deçà, elles seront annulées.

    ARTICLE 6 : CONDITIONS D’ELIGIBILITE ET DE PARTICIPATION AU SCRUTIN

    Les élections seront ouvertes :

    – comme électeur : à tous les jeunes habitant la commune de LAMURE SUR AZERGUES âgés de 10ans à 18 ans l’année de l’élection. Des cartes d’électeurs seront réalisées et distribuées à chaque électeur qui sera venu s’inscrire à la mairie.

    – comme candidat : à tous les jeunes habitant la commune de LAMURE SUR AZERGUES âgés de 10 ans à 18 ans l’année de l’élection et ayant l’autorisation parentale pour les jeunes mineurs.

    ARTICLE 7 : DUREE DU MANDAT

    Le Conseil Municipal des Jeunes sera élu pour 2 ans.

    ARTICLE 8 : DEPOT DES CANDIDATURES

    Les candidats devront retirer un imprimé en Mairie sur lequel ils inscriront la composition de leur liste. Chaque liste devra respecter la parité et le nombre de personnes selon la tranche d’âge (4 pour l’école primaire, 6 pour le collège et 4 pour les autres établissements).

    Toute candidature devra obligatoirement être accompagnée d’une autorisation parentale pour les personnes mineures.

    Les dates de retrait des fiches de candidature, des dépôts de candidatures, du début de la campagne et des élections seront communiquées par voie de presse, sur le site internet de la mairie et par le biais des établissements scolaires de la commune. Il ne faudra néanmoins pas hésiter à en parler autour de soi. Les dates seront précisées avant chaque élection.

    ARTICLE 9 : CAMPAGNE ELECTORALE

    Elle sera organisée par les candidats avec l’aide des membres de la commission jeunesse. D’une durée de 3 à 4 semaines, elle sera précédée d’une à deux réunions de tous les candidats qui auront lieu en dehors du temps scolaire.

    ARTICLE 10 : SCRUTIN ET BUREAU DE VOTE

    L’élection se fera par scrutin de liste à 1 tour. Elle se déroulera à la Mairie (salle du Conseil Municipal). Le bureau de vote sera tenu par des candidats et des membres de la commission jeunesse.

    ARTICLE 11 : DEPOUILLEMENT ET RESULTATS

    Après dépouillement des votes sous le contrôle de la commission jeunesse, les résultats des élections seront proclamés par Monsieur le Maire ou son représentant.

    Ils seront affichés en Mairie, dans les établissements scolaires de la commune, dans le bulletin municipal et sur le site internet de la commune.

    Seront élus les candidats de chaque tranche d’âge dont la liste aura obtenu le plus de voix.

    Le Maire recevra les jeunes élus en présence du Conseil Municipal.

    2°) : FONCTIONNEMENT DU CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES

    ARTICLE 12 : SEANCES PLENIERES

    Le CMJ se réunira 1 fois par trimestre en séance publique dans la salle du Conseil Municipal à la Mairie, sur convocation adressée par la commission jeunesse, par e-mail ou par courrier.

    Les séances plénières seront présidées par Monsieur le Maire ou un de ses représentants. De plus, au moins un membre de la commission jeunesse devra être présent afin de prendre des notes pour rédiger un compte-rendu, à l’issue de chaque réunion.

    Lors de la première séance du CMJ, le Maire rappellera le rôle du CMJ, son fonctionnement et les règles de vie en son sein. Il définira les commissions et procédera à l’adoption de la charte de fonctionnement.

    Lors des séances plénières, les projets élaborés en commission seront présentés par le rapporteur désigné en commission, puis soumis à discussion et votés.

    Les décisions prises par le CMJ seront ensuite soumises au Conseil Municipal de LAMURE SUR AZERGUES .

    Lors de chaque séance, il sera rendu compte par le porte-parole de chaque commission de l’avancement des différents projets en cours.

    Un compte-rendu de chaque séance plénière sera adressé aux membres du CMJ, de la commission jeunesse et du Conseil Municipal.

    ARTICLE 13 : LES COMMISSIONS

    Les commissions seront définies par le CMJ lors de la première assemblée plénière en fonction des thèmes prioritaires retenus par les jeunes élus.

    Elles auront pour mission de proposer et d’élaborer les projets discutés en séance plénière puis de travailler à la réalisation des projets validés par le CMJ.

    Un porte-parole sera élu pour chaque commission lors de la première réunion parmi les jeunes conseillers.

    Pour éviter une charge de travail trop lourde, chaque jeune ne pourra pas siéger à plus de deux commissions.

    Les commissions se réuniront sur convocations adressées par e-mail ou par courrier, les dates et heures étant définies en réunion du CMJ.

    Ces réunions :

    – se dérouleront à la Mairie ou dans d’autres salles communales,

    – dureront 1heure 30 au maximum,

    – auront lieu toutes les 4 à 6 semaines, en dehors du temps scolaire et en fonction des projets et des disponibilités des jeunes élus membres.

    Les commissions seront animées par un membre du Conseil Municipal ou de la commission jeunesse. De plus, au moins un membre de la commission jeunesse devra être présent afin de prendre des notes pour rédiger un compte-rendu, à l’issue de chaque réunion. Cette personne ne sera pas autoriser à participer aux votes.

    Si le Maire le souhaite, des intervenants extérieurs pourront être invités à participer à ces réunions.

    Le compte-rendu sera adressé à chaque membre du CMJ, de la commission jeunesse et du Conseil Municipal.